•  

     


    Chic, alors !
    Chic, alors !

    Chic, alors !

     

    Un rayon de soleil dans mon jardin avant la pluie annoncée pour demain. Pff...

     

     

     

     Chic, alors !

                                 

     

    J'allais oublier les petites jonquilles, il n'y en a que trois mais ce sont les plus courageuses qui osent ouvrir leurs corolles.

     

     

                                

     


    12 commentaires
  • UGO

    Bon, je me lance : je veux vous vous raconter l'histoire de ce pauvre UGO, ne serait-ce que pour tirer une larme à ceux qui, comme moi, adorent les chiens

    UGO, setter anglais a été heureux pendant cinq ans, chassant avec son maître, en chenil ou dans la maison, il adorait sa vie.

     

     

    UGO

     

     

     

    Il est beau, non ?

    Et un jour, son maître eut une idée saugrenue (les humains sont fous ! ) il décida d'abandonner la chasse à la bécasse pour celle du lapin ! Ugo devenait donc inutile, il fut remplacé par des "Jack Russel terriers" et relégué dans son chenil, de jour comme de nuit ! 

    Ne comprenant rien à ce changement, le pauvre UGO se mit à aboyer, tant et tant, que des voisins ont déposé une plainte ! Et voici UGO relégué dans le sous-sol où il resta cinq ans, désespéré, maigre, malade, infesté de puces et perdant ses poils...implorant la pitié de ses maîtres, mais on le laissa là !

     

    UGO

    UGO

    Jusqu'au jour où une amie de la famille qui adore les chiens demanda à le voir.

    Voici Maïna pendant un grand moment de tendresse avec sa chienne VAHIA

    UGO

                        Elle repartit chez elle complètement bouleversée . Etant "Famille d'accueil" à l'association des "Petits Korrigans", elle leur soumit le cas d'UGO et ils acceptèrent de s'en occuper.

    Il fut emmené chez le vétérinaire,soigné, et on lui trouva une famille d'accueil.Il fut bientôt métamorphosé, physiquement... En voici la preuve :UGOUGO 

     

     

     

     Si j'ai précisé : physiquement, c'est que le pauvre chien restait traumatisé par son trop long séjour, seul dans le sous-sol, par le manque d'affection, de caresses enfin de tout ce qui rend un chien heureux.

     

    UGO

     Mais on pouvait compter sur Gwen qui lui prodigua tant d'affection, qui le cajola tellement, qu'il devint  bientôt "son pot de colle".

     UGOUGO

     

     

     

     

     

     

            Et les voilà tous les deux !



     

     Il avait encore du mal à accepter la présence d'autres personnes et surtout des autres chiens. Alors, Gwen lui fit faire quelques promenades à la laisse puis l'amena près de son chien.UGOUGO

     

     

     

     

     

     

     

     UGOUGO

     

     

     

     

     

     Et voilà, Ugo est redevenu sociable .

    Il joue même avec le petit garçon de Gwen.UGO

     

     

     UGO

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Comment on peut sauver un chien, seulement en lui donnant de l'amour 

     UGOUGOUGO

     

     

     

                           

     

     

     

     

                                                         

    UGO

     

     

     

     

     

     


    11 commentaires
  •  

     

    Il y a un an, j'avais essayé de faire ce feu d'artifice à La Rochelle en suivant les directives de Papy 35 sur photo filtre studio x et ça fonctionnait . Alors aujourd'hui, j'ai voulu voir si tout allait bien ... Chez moi, ça marche.  Qui, de mes amies, peut me dire si le feu d'artifice "éclate" encore quand elle le regarde chez elle ?   

                                    Merci mes amies.

     

     

     


    14 commentaires
  • Décidément, je vais me spécialiser dans le sauvetage des oiseaux ...

    Il y a quelques jours une corneille est venue se taper sur les vitres de ma véranda et plouf la voilà complètement groggy, écrasée par terre et ne bougeant plus !

    La corneille.

     

     Je l'ai prise dans mes mains, l'ai caressée, serrée, frottée mais là je n'ai pas pu prendre de photo ayant les deux mains occupées par cette pauvre blessée !

    Au bout d'un long moment, elle a commencé à remuer faiblement, je l'ai posée par terre et elle est partie en titubant vers mon massif de millepertuis.

    J'ai suivi et j'ai attendu longtemps, très longtemps ...

     Enfin, elle s'est envolée ! Ouf !

    Je me suis dit que je ne laverai plus jamais les vitres de ma véranda !

     

     

     

     


    9 commentaires