• Neven,l'aîné de mes petits-enfants adore la nature et les animaux. Un jour, il a rapporté chez lui un oiseau tombé du nid. Il était si petit que l'on n'a pas pu déterminer sa race.

     

    Maïna l'a nourri patiemment avec des graines ramollies dans l'eau : elle lui donnait avec une pince à épiler, il était très vorace !

    Le voici en plein repas.

     


     

    Bien nourri et chouchouté,Pioupiou grandit très vite, il devient adulte et va bientôt pouvoir voler.

    Nous pensons que c'est une hirondelle des fenêtres.

     

    La grande question se pose : pouvons-nous le laisser partir sans danger pour lui ?

    Question résolue : Pioupiou va aller au centre de sauvegarde de Languidic où il va retrouver des copains et où tout est mis en œuvre pour faciliter leur retour à la liberté et leur départ pour les pays lointains.

    En attendant, il mange des mouches et absorbe de la vitamine.

    Belle vie, non ?

     

     

     


    5 commentaires
  •  

    Il y a toujours un animal à aimer.

    Il y a toujours un animal à aimer.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Et soudain j'ai compris :ce n'était pas moi qui regardais les chiens, mais les chiens qui me regardaient ...

    Chacun d'eux avait le même regard suppliant, le même espoir et le même désespoir.

    "Je peux venir avec toi ,

    Je peux être ton chien ?

    Je ne peux pas ?

    Tu es sûr ?"

    Quand je sors de la SPA, je me sens pleine de culpabilité : je voudrais pouvoir les emmener tous ...

    Il y a toujours un animal à aimer.Il y a toujours un animal à aimer.

     

     

          

    Il y a toujours un animal à aimer.Il y a toujours un animal à aimer. 

     


     

     



    Il y a toujours un animal à aimer. Il y a toujours un animal à aimer.

     

    Il y a toujours un animal à aimer. 

     

    "Tant  qu'un humain n'a pas aimé un animal, une partie de son âme sera toujours sans éclat, endormie."

    A. FRANCE


    Comme je ne peux prendre tous les chiens de la SPA, j'en "parraine".

    J'ai déjà eu trois filleuls, tous adoptés ( j'aime à croire que je leur ai porté bonheur ... ) 

    Voici les trois heureux : dans l'ordre :

    Cahuet                            Roxane             Vodka                                                                                       

    Il y a toujours un animal à aimer.Il y a toujours un animal à aimer.Il y a toujours un animal à aimer.

     

     

     

     

     

    Et le pauvre Pato qui attend toujours une famille ...

    Il y a toujours un animal à aimer.

     

     


    11 commentaires
  • Je protège ce blog


    4 commentaires
  •  

    Accueil

    sur mon blogAccueil


    1 commentaire